La mairie
La Mairie
Mairie
18 rue de la Mairie
51290 ARZILLIERES NEUVILLE
France

Autres informations

Horaires d'ouverture

Nous écrire

Plan de la ville

Plan d'accès

Dernière mise à jour le: 14/12/2017

Photo aléatoire

Ephémérides
Quelques événements du 16 DÉCEMBRE

16 décembre 1431
Henri VI d'Angleterre se fait couronner roi de France à Paris. Mais Charles VII, parce qu'il avait été sacré à Reims le 17 juillet précédent, est seul reconnu pour roi légitime.

16 décembre 1600
Henri IV épouse Marie de Médicis, née en 1753 à Florence, fille du grand-duc de Toscane, Fran?ois Ier, et de l'archiduchesse Jeanne d'Autriche. Marie de Médicis apporte une dot de 600 000 écus. Cette alliance permettra au roi de contrer l'influence espagnole sévissant en Italie. En 1572, Henri IV avait épousé Marguerite de Valois : un...
[Lire la suite]

Fête du jour
Aujourd'hui nous fêtons les Alice
Proverbe

Personnages clés

SAUSET Louis Antoine
 1773- 1836
Militaire
Maréchal de camp(Général de brigade)

Né le 5 avril 1773 à ARZILLIERES

Fils de SAUSET Antoine ,manouvrier puis vigneron, et de MARCHAND Anne

Marié le 22 août 1797 NEGRIE Françoise née à Londres et résidant à Bruxelles.

Décédé le 15 juin 1836 à CHAMPIGNY.

Inhumé au cimetière du Pére Lachaise à Paris.

Portrait d'Antoine Sauset

« « « « « « « « « «  » » » » » » » » » »

On ne sait rien de la jeunesse de Louis Antoine, sinon qu’il a du fréquenter l’école car il savait lire et écrire. Sans les bouleversements apportés par la Révolution, il n’aurait sans doute jamais quitté Arzilliéres.

Le 10 juillet 1791, Louis Antoine s’engage à représenter Jean VINCENT maire de la commune, dans la garde nationale et à faire en lieu et place le service pendant 3 ans.

 28 juillet 1791 : un décret de l’Assemblée Nationale organisait la levée de 97000 hommes appartenant aux gardes nationales. Un de ces bataillons formé par des gardes de Vitry et de Sézanne devint le 3e bataillon de Volontaire de la Marne. SAUSET y fut incorporé le 4 septembre 1791.Il fit partie de la compagnie des grenadiers commandé par le vitryat ROUSSELET Jean Louis. A cette même compagnie appartenait le Vitryat Charles De SALLIGNY, sous lieutenant, futur général de Division et duc de San Germano.

12 septembre 1791 : élu caporal.

Le 20 avril 1792, la guerre est déclarée à l’Autriche et le bataillon entrait en campagne,affecté à l’armée du Nord : Campagne de Belgique

10 janvier 1793 : après 16 mois d’armée, il est promu sous lieutenant.

21 janvier 1793 : nommé lieutenant ; il n'a que 20 ans.

Le voila officier, commandant en second de la compagnie de grenadiers. A Aldenhoven, le 1 mars 1793 le lieutenant SAUSET blessé fut fait prisonnier pendant une année environ.

22 août 1797 : mariage avec Françoise NEGRIE.

Ensuite différentes campagnes se succédaient :
                        1798 à 1801 : Armée du Rhin.

                                                           Promu capitaine le 17 mai 1800.

                        1802 : Armée de l’Ouest.
                        1803-1804 : camps de Bayonne, Montreuil et Brest.
                        1805 à 1807 : Grande Armée.
                                                  Campagne d’Allemagne avec la victoire d’Austerlitz.
                                                   Campagne de Pologne avec une blessure au bras gauche à la bataille d’Eylau.

                               Le 14 avril 1807, il était fait chevalier de la Légion d’Honneur.

                        1813 : Saxe.     Le 2 mai 1813 à la bataille de Lutzen, nouvelle blessure à la jambe droite par éclat d’obus.

                                                           31 mai 1813 : nommé colonel

                                 Le 10 août 1813 : promu officier de la Légion d’Honneur.

                        1814-1815 : campagne de France.
                               Le 26 février 1814, un décret impérial le faisait baron héréditaire de l’Empire.
Armoirie : d’azur à l’arbre au naturel, senestré d’un chien d’argent assis et adossé au tronc de l’arbre, et accolé d’or au franc canton de gueules à senestre chargé d’une épée en pal d’argent.

cachet cire blason Sauset      blason sauset

Cachet de cire de 1830 aux armoiries du baron Antoine Sauset---- Reconstitution  moderne du blason

                                 Sous la 1ere Restauration il recevait la croix de chevalier de Saint Louis le 27 novembre 1814.

Le 17 novembre 1815, SAUSET  était licencié et mis en demi-solde.Il débute pour lui une traversée du désert jusqu’en 1828. Sa fidélité à Napoléon lui vaut dés le début de la 2éme Restauration de faire l’objet d’une surveillance étroite de la police et de l’administration préfectorale.Il s’exile en Belgique de 1816 à 1819. De retour en France, il ouvre à Paris le «Bazar Français» destiné à l’exposition d’objets d’art. Cet établissement devint le lieu de rencontre de nombreux nostalgiques de l’Empire opposés au gouvernement. C’est là qu’allait se tramer le complot dit du «19 août» ou du «Bazar Français» Il échoua et SAUSET fut arrêté chez lui le 4 septembre 1820 . Le 16 juillet 1821, il était acquitté et remis en liberté après 10 mois de prison. La traversée du désert s’acheva le 15 juin 1828 avec sa réintégration dans les cadres de l’armée.

                        1830-1831 :Nommé commandant de la place d’Arras en septembre.

                                                            30 novembre 1831 : promu maréchal de camp.

                        1832-1834 : Commande les troupes à Oran en Algérie.
                        11 juin 1835 : retraité après 42 ans 6 mois 1 jours de services effectifs.
Louis Antoine SAUSET mourut à Champigny le 15 juin 1836 et fut inhumé au cimetière du Pére Lachaise(32émesection) le 19.
 
Sources :Champagne Généalogie N°90 ;Louis Antoine Sauset,itineraire d’un volontaire de1791 de Augustin BRAU - Arch. de la Marne - Arch.Nationale - SHAT  
 Jean Pol Bouilly 
Mis à jour le 9/1/2016