La mairie
La Mairie
Mairie
18 rue de la Mairie
51290 ARZILLIERES NEUVILLE
France

Autres informations

Horaires d'ouverture

Nous écrire

Plan de la ville

Plan d'accès

Dernière mise à jour le: 12/10/2017

Photo aléatoire

Ephémérides
Quelques événements du 19 OCTOBRE

19 octobre 1216
Mort de Jean sans Terre à Newark, en Angleterre. Ses prétentions en France s'étant soldées par un échec, il avait dû se retirer en Angleterre, où les barons révoltés s'apprêtaient à faire appel au fils de Philippe Auguste, Louis de France.

19 octobre 1453
Les troupes du roi de France reprennent Bordeaux aux Anglais, qui sont contraints de se retirer de Guyenne. La Cour souveraine, qui avait été établie en 1451 par les Anglais, est remplacée par les Grands Jours, forme de justice...
[Lire la suite]

Fête du jour
Aujourd'hui nous fêtons les René
Proverbe

Les seigneurs

La lignée des "ARZILLIERES"
La lignée des "HANGEST"


La lignée des ARZILLIERES

              Pierre d’Arzilliéres, premier membre connu des seigneurs d’Arzilliéres,
Il est mentionné en 1088 dans une charte de l’abbaye de Montier en der.
 
              La fille de Pierre d’Arzilliéres épouse Odon, désigné comme gendre de Pierre d’Arzilliéres dans la charte mentionné ci-dessus, avant 1088.
Nous ne connaissons qu’un seul de ses enfants, Guillaume qui suit.
REMARQUE : Filiation établie par E de BARTHELEMY dans « Les Seigneurs et la Seignerie d’ARZILLIERES » mais contestée par Louis BROULLION dans « Recherches  historiques sur ARZILLIERES »
 
              Guillaume I, seigneur d'Arzillières, ne nous est connu que par l'acte  passé devant l'évêque Gui de Joinville, où Gautier est dit fils ainé de Guillaume.
Il avait épousé en 1er noce (avant 1168)  Yvette de Rethel fille de Eudes, châtelain de Vitry et de Mathilde de Rethel.
En seconde noce, il avait épousé Elisabeth de Dampierre, dame de Coole et pour moitié de la vallée de Huiron.
Il eut pour  enfants :
1. Adeline mariée avant 1168 à Erard d’Aulnay, maréchal de Champagne. (1er lit)
 2. Gautier, qui suit. (2éme lit)
3.  Henri, qui suivra après son frère. (2éme lit)
4. Guillaume ; qui parait avec le surnom de Seiliez dans la charte du comte de Rethel, de 1189. On n'a aucun renseignement sur lui. (2éme lit)
              Gautier I, seigneur d'Arzillières, constitua en présence de Gui de Joinville, évêque de Châlons, une rente en blé au  profit de l'abbaye de Cheminon pour y avoir sa sépulture dans le cimetière, consentant sa femme Elisabeth et ses frères Henri et Guillaume : il y est dit fils aîné de Guillaume, seigneur du château d'Arzillères et possesseur de la principale portion des dimes, ce qui indique nettement que ses frères avaient aussi des portions de la seigneurie.
Gautier partait pour la croisade en 1190.(3éme croisade)
Gautier n'eut pas d'enfant.
 
              Henri, succéda comme seigneur d'Arzillières à son frère Gautier, qui ne semble pas être revenu de la croisade. Il prit la croix en 1199 au tournoi d’Ebly. Il partit en croisade en 1202(4éme croisade).
Il avait épousé Agnés de Montréal, fille d’Anséric de Montréal, sénéchal de Bourgogne.
Il eut deux enfants :
1. Gautier, qui suit.
2. La dame de Fayel dont l'existence est prouvée par une charte du mois de février 1231.
 
               Gautier II, seigneur d'Arzillières dès 1209. Il figure en 1212 parmi les barons champenois qui prirent part à la rédaction de la charte réglant la succession des biens nobles de Champagne. Il prit également la croix et se trouvait en Terre-Sainte en 1222.
   Gautier se maria deux fois. Nous l'avons vu faire en 1225 une donation avec sa femme nommée Isabelle, qui était de la maison de Grandpré, d'après la charte constatant le don de quatre fauchées de pré à l'abbaye de Montcetz pour la fondation d'une messe perpétuelle en ce monastère pour Gautier, seigneur d'Arzillières et sa femme Isabelle de Grandpré. Il était remarié avant 1231 avec Béatrix de Trilchatel, veuve de Renard de Dampierre, comme l'établit la charte d'affranchissement de Ponthion, en juillet 1231, octroyée par Cécile de Clermont, veuve de Henri de Ponthion, frère de Renard de Dampierre, avec le consentement de Gautier, sire d'Arzillières et de Béatrix, sa femme, « veuve de feu, de bonne mémoire, Renard de Dampierre, desquels la terre de Ponthion était mouvante ». Gautier eut trois enfants que nous croyons nés du second mariage, au moins les deux derniers d'après leur prénoms.
1. Guillaume, qui suit.
2. Henri, seigneur de Gigny, par sa femme Hélissende de Traînel, Il était mort avant 1268.
                           3. Béatrix, mariée à Guillaume, seigneur de Saint-Chéron.
 
               Guillaume II, seigneur d'Arzillières, parait pour la première fois en 1259 comme pleige du sire de Plancy avec Jean de Thorote, châtelain de Moivre. L'inventaire donne deux dates pour son mariage avec Agnès, fille de Jacques, seigneur de Plancy ; l'une est celle de 1259 avec l'indication d'une dot de cent vingt livrées de terre pour Agnès; l'autre est celle de 1263, eu présence du père de Guillaume. En 1273 Guillaume était remarié avec Anne, dame d'Aulnay, qui donnait son consen-tement à la vente de Maurupt. Mais elle était morte avant 1289, car l'acte de vente des rentes de Coole ne renferme que l'approbation des enfants de Guillaume. Ce dernier mourut peu après ; l'acte de partage consenti par ses quatre enfants est de l'année 1290.
   Ces enfants furent :
1. Gauthier, qui suit :
 2. Jean, né en 1252, seigneur de Coole entré assez tard dans les ordres, puisqu'il signa encore en 1308 comme clerc. Chanoine de Châlons (1289 à 1308), archidiacre du Port au diocèse de Toul, élu à ce siège en 1309 Jean fut sacré évêque en 1312. Il se retirera à Avignon auprès des papes ClémentV puis JeanXXII et mourut en 1320.   
 3. Marie, femme de  Erard Trouillart, seigneur de Lézinnes.
 4. Agnès, d'après le partage de 1290, qui lui attribue aussi douze livrées de terre, « nonnaine à  Saint-Pierre de Reims. »
 
               Gautier III d’Arzilliéres, succéda de son père en 1290. Il avait  épousé Jeanne, dame de Bailleux, fille et héritière de Jean seigneur de Bailleux , et dut mourir en 1314.
   Ces enfants furent :
1. Guillaume qui suit.
2. Jean qui suivra par cession de son frère.
3. Gautier, chanoine de Troyes (1315), puis aussi de Châlons. Il mourut le 2 janvier 1351 ou 1352.
4. Béatrix, dame de Blaise-sous-Arzillières. Elle épousa Gui de Joinville, chevalier, seigneur de Donjeux, morte le 6 avril 1337 , laissant deux  fils, Georges et  Jean.
5. Agnés, religieuse de l’abbaye St-Pierre de Reims.
 
               Guillaume III d'Arzillières, chevalier dès 1304, année où nous le  voyons se porter caution avec son frère Jean pour une somme de trois mille livres due au roi par la maison du Temple de Paris. En 1322, il abandonna à sa sœur Béatrix, tous les droits qu'il pouvait avoir sur Bailleux et sur Pruilly en échange de ceux qu'elle avait sur Blaise et sur Chatelraud.
N'ayant pas d'enfant, et voyant son frère cadet épouser Jeanne de Mareilles, il se décida à le reconnaître pour son héritier, par acte du 4 novembre 1324, lui donnant par donation entre vif  la baronnie d'Arzillières avec le consentement de Gautier et de Béatrix, sous la réserve de l'usufruit pour lui et d'un douaire pour sa femme Jeanne. Le roi Charles le Bel confirma cet acte en mars 1325.
Il avait épousé Jeanne de Noviant, dame de Tremblecourt et de Noviant-aux-Prés.
Sans postérité. Le mariage non consommé aurait été annulé fin 1323 ou début 1324.
Décédé vers 1359.
 
               Jean d'Arzillières succéda à son frère Guillaume III en 1324 suite à la donation entre vif.
En 1323, il épousa Jeanne d’Ecot, dite de Mareilles, veuve du seigneur Hue de Chappe.
Dés 1317, il se lance dans une politique méthodique d’acquisitions territoriales.
Il rédige son testament en 1336. Il meurt l’année suivante avant son frère guillaume III.
   Ces enfants furent :
                                         1. Gautier, qui suit : 
 2. Jacques, cité dans un accord passé en 1341 avec son frère Gautier, où ils sont  dits fils de feu Jean d'Arzillières et de Jeanne de Mareilles.Sans postérité.
 3. Agnés, religieuse de l’abbaye St-Pierre de Reims.
 4. Jeanne, qui épouse en 1342 Pierre III de Jaucourt
 
               Gautier IV d'Arzillières ,sire d’Arzilliéres et de Landricourt, comte de Dampierre-en-Astenois né en 1325 mineur à la mort de son père.
Dans un acte de 1345, Guillaume et Gautier agissent en commun. L’oncle, qui jouit de l’usufruit de la seigneurie, a très probablement exercé la tutelle de son neveu. 
Il se marie en première noce avec Isabeau de Mello, qui lui apporte de riches domaines à Pont-Ste-Maxence (Bourgogne) en 1351.Elle décède entre 1384 et 1386.
Il se remarie avec Denise de Montmorency, dame de saint Leu, de La Houssaye, de Saint Jean sur Tourbe, de Taverny, et en partie de Nangis (Ile de France) vers 1392. Elle meurt entre 1401 et 1402.
 Gauthier IV mourut en 1404, le jour de la Pentecôte.
 Ces enfants furent :
1. Jean épouse en 1395 ou peu après Jeanne de Grancey fille du seigneur de Larrey. Il meurt avant 1404 sans postérité.
 2. Gautier 2ème fils, émancipé en1380,fut promu au rang de chevalier et, en 1384,entra par la protection du roi Charles VI dans la garde de Louis, comte de Valois, frère du roi. Il mourut avant son père sans laisser de postérité. 
3. Catherine qui suit : (voir lignée De Hangest)
 
Avec Gauthier IV et en l’absence de descendants mâles lui ayant survécu, se termina la première lignée des sires d’Arzilliéres.
 
Haut de page
 
La lignée des "HANGEST"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

Mis à jour le 25/10/2016